Transport: halte au gaspi

Pas d’utilité ?

Dans un communiqué, France nature environnement (FNE) Franche-Comté invite à remettre les transports sur de bons rails et rappelle son opposition ancienne à la LGV Rhin-Rhône, au nom d’une destruction de la biodiversité et d’un gaspillage des terres.

« D’une utilité douteuse et extrêmement coûteux, les grands chantiers tels que ceux des LGV (liaison  Dijon/Villers-les-Pots), des canaux à grands gabarit (Saône/MoselleSaône/Rhin), des aéroports inutiles  (Dole-Tavaux) sont particulièrement dévastateurs en termes de consommation d’espaces, de coupures  de  territoires […] Ce sont des projets d’une époque révolue », explique l’organisme.

À l’heure du projet de loi de programmation sur la transition énergétique, FNE Franche-Comté invite à « un vrai débat démocratique » et à « démystifier la très grande vitesse. » « L’urgence n’est pas dans la construction au travers des campagnes, de lignes permettant à une élite circulatoire de rouler très vite, mais dans l’entretien et dans la modernisation des infrastructures existantes, indispensables aux déplacements quotidiens de milliers d’usagers. »

Mobilités de demain

visuel congrès FNE_HD (3)

Polydome de Clermont-Ferrand, les 4 et 5 avril 2013
37e congrès de France Nature Environnement

Entre pollutions, territoires grignotés et importations massives de carburant, les transports pèsent lourd sur notre environnement, notre santé, notre économie et notre bilan énergétique. La crise actuelle exacerbe ces pressions mais elle constitue aussi une opportunité de réexaminer nos façons de nous déplacer. Des mobilités bien pensées concourent à la vitalité économique, au respect de la nature et au bien-être des individus.

Les 4 et 5 avril 2013, acteurs institutionnels, associatifs, syndicaux, économiques se retrouveront à l’initiative de France Nature Environnement pour débattre des mobilités de demain et élaborer des propositions concrètes. Quatre grandes questions guideront nos réflexions : quelles énergies pour quelles mobilités ? Quelle gouvernance pour un service d’intérêt général ? Quelle marge de manœuvre pour agir sur la demande en mobilités ? Les mobilités à quels coûts ?

Ouvert à tous, un Village des mobilités réunira associations, collectivités locales et entreprises travaillant sur cette thématique, ancrée dans notre quotidien. Des ateliers et démonstrations nous inviteront à changer nos habitudes de piéton, de cycliste ou d’automobiliste. France Nature Environnement vous convie à ce moment d’échanges et de rencontres, co-organisé avec la FRANE, fédération de la région Auvergne pour la nature et l’environnement.

Plus d’informations : http://www.fne.asso.fr/fr/nos-dossiers/transports–mobilite-durable/congres-2013/

Vous aussi vous pouvez agir avec FNE Franche-Comté