Transport: halte au gaspi

Pas d’utilité ?

Dans un communiqué, France nature environnement (FNE) Franche-Comté invite à remettre les transports sur de bons rails et rappelle son opposition ancienne à la LGV Rhin-Rhône, au nom d’une destruction de la biodiversité et d’un gaspillage des terres.

« D’une utilité douteuse et extrêmement coûteux, les grands chantiers tels que ceux des LGV (liaison  Dijon/Villers-les-Pots), des canaux à grands gabarit (Saône/MoselleSaône/Rhin), des aéroports inutiles  (Dole-Tavaux) sont particulièrement dévastateurs en termes de consommation d’espaces, de coupures  de  territoires […] Ce sont des projets d’une époque révolue », explique l’organisme.

À l’heure du projet de loi de programmation sur la transition énergétique, FNE Franche-Comté invite à « un vrai débat démocratique » et à « démystifier la très grande vitesse. » « L’urgence n’est pas dans la construction au travers des campagnes, de lignes permettant à une élite circulatoire de rouler très vite, mais dans l’entretien et dans la modernisation des infrastructures existantes, indispensables aux déplacements quotidiens de milliers d’usagers. »